Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

P'titesboutiks

Chez Mary Kathryn    http://www.ehandcrafts.com

Chez Jennifer    http://www.jjscollectibles.com/servlet/StoreFront  

Wyndhamneedleworks       http://www.wyndhamneedleworks.com/index.htm

Livres japonais      http://pomadour24.etsy.com

De la laine chez Gwennola   http://www.laine-et-tricot.com  

Chez Marianne et Francisca   http://www.marotte-cie.com  

Rue Chabanais à Paris   http://www.desfilsetuneaiguille.com/shoponline/fr/

Recherche

Articles Récents

Catégories

25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 21:30
Bonjour,
Peu présente ces derniers temps ! Un début de mois de Juillet bien occupée par mon travail avec deux loulous très dynamiques.
Un  week-end férié dans les Landes et déjà il y avait des signes avant coureurs guère réjouissants.
Le 16 , la maman des enfants trouvait que j'avais vraiment mauvaise mine : j'étais jaune ! ! !  Et l'après-midi j'étais aux urgences. Mais, mais ................qui dit urgence, il faut savoir que si l'on ne souffre plus , que l'on est discrète, que l'on a un très gros livre (merci Millénium tome 3 ) et que l'on attend sagement sur son brancard dit aussi patience : je ne suis passée entre les mains des experts que vers minuit et j'ai eu une chambre vers 01h15 du matin ...... ! ! ! !
Remarquez, les urgences c'est  aussi une belle vitrine des coulisses de l'humain dans toute sa splendeur, enfin décadence plutôt.

Le diagnostique posé  (pancréatite) je me suis retrouvée non pas en gastro. faute de place mais en pneumo. Allez  comprendre ??? Mais je suis très sage et je vais où l'on me dit d'aller . Pendant deux jours , j'ai eu une compagne de chambre très discrète (façon de parler) : une mamie aux poumons totalement noyés qui faisait des efforts désespérés pour expectorer et qui expliquait aux infirmières que finallement sans son dentier c'était tout de même plus simple car les crachats ne se coinçaient pas dans les dents ..........................Ca va ? Vous tenez le coup ? Parce que l'on en est qu'au début  ! Vous ajoutez à cela qu'elle était totalement sourde mais franchement sourde et les infirmières hurlaient pour savoir si ce qu'elle crachait était jaune ou vert !!!!!!!!!!!!  Je vous avais prévenu !

Au bout de deux jours, j'ai enfin intègré le service adéquat sans savoir que je n'avais envore rien vu .

Qui dit nouvelle chambre , dit aussi nouvelle "compagne" de chambre. Et je suis tombée sur le modèle du genre !
Déjà en rentrant j'ai eu un peu peur du visage que je voyais dépasser du drap. Pour vous situer le tableau, elle était là pour passer une coloscopie. Ce qui veut dire que vous ne pouvez vous présenter devant votre chirurgien certes avec une jolie figure mais ce qui l'intéresse au plus haut point c'est que vos intestins soient NICKELS CHROME !!

Pour cela, la médecine a des recettes qui vous retirent d'une part vos illusions mais surtout votre dignité ! Vous ajoutez à cela que cette femme devait avoir une vie un peu agitée du côté de alcool, un peu (beaucoup) accro. à la cigarette, un peu fâchée avec le rite de la toilette quotidienne et là vous avez un tout petit aperçu de l'ambiance.
Donc, comme on ne fume pas dans un hôpital, on lui a colleé un patch. Certes cela procurait peut-être à son corps la dose de nicotine indispensable mais cela ne devait pas vraiment satisfaire son cerveau. Résultat : une nana assez agitée , faisant les 100 pas dans la chambre jour et................ nuit  !
Et puisque qu'elle devait prendre une mixture pour être toute belle pour le chirigien, elle devait boire et boire et boire et ....oui boire encore. Je vous passe les détails sonores qu'un être humain est capable de produire dans cette état, j'ai pitié de vous  Parce que moi......personne a eu pitié de moi
Vous ajoutez à cela que la petite dame était franchement à l'Ouest avec prise de neuroleptyques et vous comprendrez que si le cirque avait lieu le jour..................le spectacle continuait la nuit ! ! !
La première nuit, j'ai cru que l'interrupeur de son côté avait le hocquet :ouvert, fermé puis ouvert et fermé etc.....elle cherchait je ne sais quoi dans de grands sacs plastique puis se recouchait etc.....et elle recommençait. De mon côté, séparée du spectacle grâce a un rideau je tentais de trouver le sommeil.
De plus , elle sonnait très souvent les infirmières qui bien sûr la recouchait, éteignaient la lumière, fermaient la porte, enfin un silence et hop ! On repartait avec le même marathon. Heureusement, dans ma précipitation j'avais glissé vite fait dans la poche de mon jean's une paire de bouchons d'oreilles en mousse. J'ai profité d'un moment d'acalmie pour les prendre et assurer mon confort auditif.
Clou de la nuit, elle a trouvé le moyen de carrément faire pipi parterre sur le coup de 3 ou 4 heures et de se recoucher. Mon Dieu, je n'osais croire ce que j'avais entendu. Ce bruit ne pouvait être celui dont on a l'habitude quand on fait naturellement dans un Montauban.
Un Montauban , si vous êtes comme moi, vous évoque sans doute une ville riante du Sud-Ouest !! Et bien non ! Sachez que si vous êtes dans le monde vous pouvez demander très naturellement un montauban , ce sera toujours plus élégant que de demander à la cantonade ................ une chaise percée .
Or donc, la petite dame a du trouver très sympa et bien plus fun de faire debout devant la fenêtre avant de se recoucher en oublaint de passer par la case salle d'eau !!!
Le temps que je réalise le scénario et l'odeur emplissait la chambre. J'ai définitvement mis la tête dans sous mon drap en espérant bien vite que le sommeil arriverait.  Je crois qu'au petit matin, quand les infirmières ont découvert  l'état des lieux, il me semble que les bouchons de mousse ont laissé passé les échos d'une engueulade !!!
J'oublais aussi que n'ai toujours pas compris pourquoi elle se passait à longueur de nuit de la Biafine sur le visage ????

Le cirque a duré deux nuits et deux jours. Je me suis beaucoup amusée quand j'ai constaté qu'une femme de 53 ans est capable de la même duperie qu'un enfant de 7/8 ans qui est fâché avec la toilette. Les infirmières lui avaient demandé de nombreuses fois d'aller au cabinet de toilette avant le déjeuner. Et là, comme de rien , elle est rentrée, a fermé la porte, a ouvert le robinet en grand pendant 5 mm et ...............est ressortie .

Sincèrement, je me voyais mal partie dans cette aventure. Heureusement, et là je sens que vous allez trouver que vraiment je manque de charité quand je dis heureusement mais son état a pris une tournure un peu plus préoccupante et hop! déménagement dans un autre service je crois . Oui, pour moi c'était une forme de bonheur

Une demie journée seule et une nuit aussi  !!! Puis est arrivée une charmante mamie de 86ans , Marguerite. Voilà un prénom qui sentait bon le printemps et l'herbe fraîche ! ! ! Mais elle aussi avait besoin de se présenter devant un chirugien avec des intestins aussi neufs qu'à sa naissance ! ! ! ! !
C'est simple , j'ai l'impression d'avoir passé huit jours dans une vaste station d'épuration

Marguerite est charmante, m'initie au patois vendéen et..........................RONFLE !!! Mais oui, j'ai toujours mes bouchons en mousse .

Je peux écrire cet article car je suis en permission. Oui, à l'hôpital il existe ce genre de chose. Juste pour 48 heures , attention ça ne plaisante pas ! ! !  Donc demain, dès 18heures je réintègre ma chambre et je retouvre Marguerite pour ..... bien en fait je ne sais pas vraiment pour combien de temps. La prise de sang de lundi matin orientera les médecins.

Les points positifs (oui je suis une bonne nature et j'essaye de voir le bon côté des choses !) : on m' a mis à la diète totale avec perfusion = une ligne de rêve ! ! ! ! ! J'ai un régime draconien pour les mois à venir  = je conserve ma ligne de rêve ! ! !  Début septembre , je vais avoir une petite intervention à Nantes = je vais me présenter au chirugien avec une ligne de rêve ! ! ! ! ! !
Les journées passées à l'hôpital m'ont permis de lire, de lire et de lire : terminer Millénium,  terminer l'Elégance du Hérisson (je n'ai pas encore digéré la fin lue quelques heures avant de passer mon IRM ), de lire La Princesse des Glaces et comme je suis à fond dans le genre Agatha Christie suédoise , j'ai commencé  Le Prédicateur.
A cela s'ajoute une avancée non négligeable de mon quaker Beatrix Potter .

Alors ? Elle pas belle la vie ! ! ! !

A bientôt

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie 20/08/2009 01:29

Quel drole d'été, et la chaleur ne doit rien arranger. Mais si  je dois reconnaître que ton récit était savoureux, j'imagine que ces premiers jours ont été difficiles. Et si je reconnais bien les personnages décrits, j'en ai connu quelques uns plus ou moins folkloriques, mais j'étais là pour les surveiller et non pas pour essayer de me reposer et de guérirJ'espère que tu es rentrée chez toi et que tu te reposes. Je surveille le blog pour des nouvelles.Bises     

Anna S. 30/07/2009 00:25

Mon Dieu, Elisabeth, vraiment desolee de lire ce que cet été t'ait réservé ! Ces séjours à l'hôpital permettent de voir la vie d'un autre côté, celui des malades, de la misère humaine, de la douleur... et de se sentir chanceuse par rapport à ce qui arrive aux autres... Mais il est vrai que la cohabitation est difficile, on voudrait avoir sa propre chambre et on se retrouve coincé(e) avec des gens pas possibles... du vécu pour moi aussi ;-) Enfin, je te souhaite un bon rétablissement et un minimum de soucis santé !!

helene 27/07/2009 14:48

Pas drole toujours!!!et meme si en lisant ton recit,on sourit devant une telle accumulation.......On se rappelle soudain que le personnel soignant merite toute notre admiration et nos felicitationsEn attendant je te souhaite de te remettre le plus vite possible Amicalement Helene

laurènou 27/07/2009 11:16

oh ma pauvre maman ton "récit" est très drôle mais je sai que maintenant tu en rigole mais avant tu as du souffrir (surtout ton nez mais bon  )je te souhaite de ressortir bientôt et pas avec une permission cette fois une vrai sortiebisous ta file qui t'aime beaucoup =)

Camille 27/07/2009 07:21

Elisabeth, je te souhaite un rétablissement rapide... et des voisines de chambre plus discrètes!